Castlevania: Lords of Shadow 2

Castlevania: Lords of Shadow 2

Final sanglant pour le prince des ténèbres

Castlevania: Lords of Shadow 2 est un jeu d'action-aventure dans lequel vous aurez le loisir d'incarner Dracula, le prince des ténèbres en personne. Ce nouveau chapitre offre-t-il une conclusion satisfaisante à la trilogie Lords of Shadow débutée en 2010? Aiguisez vos canines, ça va saigner! Lire la description complète

Les plus

  • Combats nerveux
  • Ennemis exigeants
  • Graphismes de toute beauté

Les moins

  • Séquences d'exploration insipides
  • Phase d'infiltration rageantes
  • Qualité inégale

Bon
-

Castlevania: Lords of Shadow 2 est un jeu d'action-aventure dans lequel vous aurez le loisir d'incarner Dracula, le prince des ténèbres en personne. Ce nouveau chapitre offre-t-il une conclusion satisfaisante à la trilogie Lords of Shadow débutée en 2010? Aiguisez vos canines, ça va saigner!

Une expérience de jeu bâtarde

Castlevania: Lords of Shadow 2 alterne entre phases de combat et sessions d'exploration. Le titre de Mercury Steam brille dans le premier exercice en offrant des combats nerveux, un système de combo exigeant mais accessible et des ennemis aux attaques variées. Le bestiaire rencontré dans le château et les rues de Castlevania City nécessitera d'alterner entre les 3 armes de Dracula.

En plus du traditionnel Fouet des Ombres à la portée sans égale, le vampire pourra compter sur l’Épée du néant, une arme capable de voler de la vie et de geler les ennemis. Également au menu des festivités, les Griffes du Chaos, des gants destructeurs indispensables pour briser les défenses les plus résistantes.

Au final, les combats de Castlevania Lords of Shadows 2 sont frénétiques, jouissifs et souvent dignes des références du genre que sont God of War, Devil May Cry ou Bayonetta.

Malheureusement, le dernier chapitre de la trilogie échoue lamentablement sur tous les autres tableaux. Les sessions d'exploration qui entrecoupent les phases de combat sont laborieuses, pénibles et insipides.

Niveaux à l'architecture déroutante, sections d'escalade hasardeuses, sans parler des horribles séquences d'infiltration durant lesquelles le tout-puissant prince des ténèbres est contraint de prendre l'apparence d'un misérable rat. On croit rêver.

Ombre est lumière

La dichotomie qui existe entre les phases de combat et les sections d'exploration de Castlevania: Lords of Shadow 2 se retrouve dans l'habillage des niveaux du jeu. On navigue constamment entre le brillant et le médiocre.

Les niveaux se déroulant à l'intérieur du château de Dracula sont de toute beauté avec leurs décors travaillés et leurs musiques grandiloquentes. Un perfectionnisme que viennent entacher les sections du jeu situées dans les rues mornes et sans âme de Castlevania City. Le plus frustrant, c'est que Castlevania: Lords of Shadow 2 regorge de potentiel.

Le scénario du jeu est servi par des dialogues de bonne facture et les studios Mercury Steam ont, de temps à autres, des éclairs de génie comme avec l'hilarant Chupacabra ou les sublimes illustrations qui parsèment les menus entre autres exemples.

Le comte n'est pas bon

Castlevania: Lords of Shadow 2 est frustrant. Le titre effleure la perfection à de nombreuses reprises mais sombre lamentablement en tentant de greffer des éléments de gameplay piochés de-ci de-là à une franchise suffisamment riche pour se suffire à elle même.

Castlevania: Lords of Shadow 2 n'est jamais aussi bon que quand il se cantonne aux piliers de la série: une histoire captivante, des combats exigeants et des phases d'exploration de qualité. Des éléments qui, dans Castlevania: Lords of Shadow 2, brillent par leur rareté. Un comble.